Sophia, premier robot citoyen !

Sophia fait l'objet de toutes les discussions depuis l'obtention de sa propre nationalité. Une grande première qui laisse dubitatif quant au rôle des robots pour notre avenir. 

Vous avez surement été interpellé ces dernières semaines par l’annonce de Sophia premier robot humanoïde ! 

Créé dans la ville de Hongkong par la société Hanson Robotics. Ce robot est conçu dans le but de venir en aide aux personnes âgées. 

Un humain peut avoir une conversation avec Sophia qui est capable de nous donner son opinion sur une idée. Sophia est également capable d’apprendre avec le temps comme un humain, nous rentrons de façon concrète dans l’air de l’intelligence artificielle. Sophia est doté de la reconnaissance faciale et peut avoir des sentiments comme la tristesse, la joie ou la peur. Son créateur espère que Sophia pourra être utilisé dans des maisons de retraites ou pendant des grands évènements afin de venir en aide à la population.  

Malheureusement, ce ne sont pas les prouesses technologiques dont est doté le robot qui font parler de lui en ce moment, mais de sa nationalisation. En effet, c’est à l’occasion de la conférence sur les nouvelles technologies qui s’est déroulé à Riyad que le roi Salmane a donné la nationalité saoudienne au robot Sophia.  Cela a créé plusieurs débats notamment sur le droit des femmes concernant la tenue vestimentaire du Robot Sophia. Cette nationalisation est à prendre avec des pincettes car on ne sait pas encore comment les lois internationales vont s’appliquer pour ce nouveau citoyen robotique !

Le bon technologique nous interpelle notamment en terme de développement et d’intelligence artificielle au-delà de la polémique elle-même ! La concrétisation de Sophia donne donc matière à la réflexion sur le plan législatif et technologique. 

Maxime Hamonou